Avez vous déjà entendu l’économie collaborative ? Est-ce que cela signifie quelque chose pour vous ? Vous ne connaissez peut-être pas le nom ou le concept d’économie collaborative mais vous avez certainement déjà entendu parler d’UBBER ou Airbnb…

Cette approche de l’économie m’anime énormément. C’est pourquoi je souhaite vous en parler aujourd’hui. Je ne suis moi-même qu’au début de ma réflexion et de la mise en place de cette nouvelle forme collaborative qui est en constante évolution.

Le déclic s’est fait pour moi lors de ma formation en intelligence collective. Une formation suivie de diverses rencontres. Il n’y a pas de hasard dit-on !

D’abord, laissez-moi vous montrer la définition sur Wikipédia :

L’économie collaborative est une activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d’organisation du travail.

Elle s’appuie sur une organisation plus horizontale que verticale, la mutualisation des biens, des espaces et des outils (l’usage plutôt que la possession), l’organisation des citoyens en « réseau » ou en communautés et généralement l’intermédiation par des plateformes internet (à l’exception de modèles comme les réseaux d’échanges réciproques de savoirs).

L’économie collaborative est entendue dans un sens large, qui inclut :

Vous pouvez constater que l’économie collaborative possède différentes facettes et de multiples possibilités. Le niveau de collaboration est lui aussi variable.

Lors d’une conférence organisée par Women in Business et Bruxelles Pionnières en octobre dernier sur le Crowdsourcing, David Mellett d’Economy2dot0, nous a montré une approche du business collaboratif.

Je vous le présente car c’est intéressant à intégrer si vous êtes dans cette démarche collaborative, participative, constructive.

Il met en avant la pyramide d’un projet « Happy Startup Canvas ».

Pour lui, il est important de déterminer sa vision (son concept) mais également les valeurs humaines et l’histoire personnelle qui se cachent derrière tout projet et qui l’influencent.

C’est une démarche que je mets en place aussi dès ma première rencontre avec les entrepreneurs que j’accompagne (voir mon article sur le storytelling pour plus de détais).

Pour établir une communauté et travailler en « co » avec elle, il est essentiel qu’elle se sente en adéquation avec vos valeurs.

Ci-dessous, le Business Model Canvas basé sur le fondement collaboratif.

Je vous laisse le découvrir à votre aise et vous l’approprier pour votre projet.

Enfin, voici quelques exemples de sociétés collaboratives en Belgique pour vous donner envie. C’est un vrai changement d’économie où l’euro n’est plus le seul revenu.

Pour visionner toute la présentation de David Mellett : economy2dot0dotcom.economie.collaborative

J’espère vous avoir transmis un peu de mon enthousiasme pour ce monde d’aujourd’hui.

Une info pour clôturer. Actuellement, je co-construis, je co-crée avec d’autres partenaires un concept répondant à des solutions innovantes pour les entrepreneurs et leurs démarches entrepreneuriales. C’est une aventure passionnante qu’il me tarde de vous présenter.

Stay Tuned !